Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 10:18

Xème siècle

LES PREMIERS COMTES DE ROUCY

 

Ragenold

D’origine viking, Ragenold devient l’allié du roi de France, Louis IV d’Outremer, avec lequel il s’empare de Reims.

images

  On ne connait pas de portrait de Ragenold.

Ressemblait-il à Rollon, son contemporain, ci-dessus ?

 Chef-viking.gif

Ou à cet autre chef viking ?

Pour le remercier, le roi lui donne en fief la terre de Roucy sur laquelle il fait construire le premier château, une motte féodale, en 948.

Le roi lui donne également en mariage sa belle-fille Albérade de Lotharingie.

2012-09-02 134437

Gerberge de Saxe, mère d'Albérade

Albérade, est la fille de Gerberge de Saxe, duchesse de Lotharingie et reine de France par son remariage avec Louis IV. Elle est la petite-fille de Henri 1er l’Oiseleur, roi de Germanie et de Mathilde de Reingelheim (sainte Mathilde). Son oncle est l’empereur Otton 1er du Saint-Empire.

img403

Henri 1er l'Oiseleur et Mathilde de Reingelheim, grands-parents d'Albérade

Ragenold devient le 1er comte de Roucy et comte de Reims (vers 950-967).

Il meurt dans un combat près de Péronne, en 967, laissant au moins 4 enfants dont :

  • Ermentrude qui épousa Aubry II, comte de Macon, puis Otte-Guillaume, comte de Bourgogne.
  • Gislebert, comte de Roucy et vicomte de Reims
  • Brunon de Roucy, évêque de Langres

Ermentrude of Roucy

Ermentrude, fille de Ragenold et d'Albérade

Converti au christianisme, Ragenold est enterré, sous le nom de Renauld, dans l’église Saint-Remi à Reims.

Parmi les personnages illustres inhumés près du tombeau de Saint-Remi :

LOUIS IV roi de France 954

GERBERGE reine de France 969

RENAULD (Ragenold) comte de Roucy 963

ALBRADE (Albérade) princesse de France 989 (épouse de Renauld)

GILBERT (Gislebert) prince de France 998 (fils de Renauld)

 

Gislebert de Roucy

Fils de Ragenold, comte de Roucy, et d’Albérade de Lotharingie, il est comte de Roucy de 967 à sa mort et vicomte de Reims.

Mort entre 991 et 1000, il est inhumé dans l’abbaye Saint-Remi à Reims.

On ne lui connaît pas d’épouse, ni d’enfant.

 

Ebles Ier de Roucy

Comte de Roucy et de Reims vers 1000 à 1033, il devient archevêque de Reims de 1021 à 1033.

Son origine est incertaine, il est :

  • soit le fils de Gislebert, comte de Roucy et de Reims, et d’une fille de Guillaume III, duc d’Aquitaine
  • soit le fils d’Ebles de Poitiers et d’une fille d’Aubry II, comte de Macon, et d’Ermentrude, sœur de Gislebert de Roucy.

31957L

Blason d'Ebles 1er de Roucy

Il épouse Béatrice (996-1035) fille de Régnier IV, comte de Hainaut, et d’Hedwige de France (fille d’Hugues Capet, roi de France, et d’Alix d’Aquitaine) dont il aura au moins deux enfants :

  •  Alix, qui lui succéda
  • Hedwige (ou Hadevide), mariée à Geoffroy IV de Florennes, dit le Chauve, seigneur de Florennes et de Rumigny.

31748L

Blason de Béatrice de Hainaut

2012-09-30_160251.png

Hugues Capet, grand-père maternel de Béatrice de Hainaut

Vers 1020, Ebles se sépare de sa femme (qui épousera Manassès de Ramerupt) et entre dans les ordres. Il devient archevêque de Reims en 1021 et meurt en 1033. Ce fut le dernier seigneur de Roucy à porter le titre de comte de Reims.

 

XIème – XIIIème siècle

LA MAISON DE MONTDIDIER

 

Hildouin (ou Hilduin) IV de Montdidier 

Fils du comte Hildouin III de Montdidier, seigneur de Ramerupt. Il devient comte de Roucy (1033 à 1063) par son mariage avec Alix de Roucy, fille d’Ebles 1er de Roucy, comte de Roucy et archevêque de Reims, et de Béatrice de Hainaut.

Il fit don à l’abbaye de Marmoutier du prieuré de Roucy et de ses dépendances.

Parmi ses enfants :

  • Ebles II, comte de Roucy
  • Béatrix de Montdidier-Roucy, mariée à Geoffroy II, comte du Perche.
  • Marguerite de Montdidier-Roucy, mariée à Hugues 1er, comte de Clermont-en-Beauvaisis
  • Ada de Mondidier-Roucy, mariée successivement à Godefroi, seigneur de Guise, Gaultier d’Ath et Thierry d’Avesnes
  • Adèle de Montdidier-Roucy, mariée à Foulques de Joux (alias Conon), descendant d’Otte-Guillaume et d’Ermentrude, fille de Ragenold, comte de Roucy.
  • Félicie de Montdidier-Roucy, mariée à Sanche 1er Ramirez, roi d’Aragon et de Navarre.

Sanche 1er Ramirez b

Sanche 1er Ramirez, roi d'Aragon et de Navarre,

époux de Félicie de Montdidier-Roucy

 

Ebles II de Montdidier

Comte de Roucy de 1063 à 1104. Fils d’Hildouin IV de Montidier, comte de Roucy et seigneur de Ramerupt, et d’Alix de Roucy.

Prélude aux Croisades, il combat les Sarrasins, en Espagne, puis aide le roi d’Aragon, Sanche Ramirez, à conquérir le royaume de Navarre. Après la victoire, Sanche épouse Félicie, la sœur d’Ebles.

Suger le décrit, ainsi que son fils Guiscard, comme tyrannique et tumultueux, décrivant les ravages qu’il fit dans le Rémois.

Il épouse Sibylle de Hauteville, fille de Robert Guiscard, prince de Salerne, et de Sikelgaite de Salerne.

Parmi ses enfants :

  • Guiscard Cholet
  • Hugues 1er Cholet, comte de Roucy
  • Ermengarde, mariée à Gervais, seigneur de Bazoches.
  • Mabille, mariée à Hugues, seigneur du Puiset et comte de Jaffa, puis à Albert de Namur, comte régent de Jaffa
  • Agnès, mariée à Geoffroy de Ribeaumont, puis à Simon II, seigneur de Clefmont-en-Bassigny.

Hugues 1er de Roucy, dit Cholet

Hugues, de la maison de Montdidier, comte de Roucy de 1104 à 1160

Fils d’Ebles II, comte de Roucy, seigneur de Nizy-le-Comte et de Sevigny, et de Sybille de Hauteville.

Il fonde l’abbaye de Val-le-Roi et le prieuré d’Evergnicourt.

Il épouse Aveline, dont on ne sait rien, si ce n’est qu’elle donne naissance à Ade qui épousera Gaucher II, seigneur de Châtillon-sur-Marne et autres lieux.

Il se remarie avec Richide de Staufen, fille de Frédéric 1er duc de Souabe, et d’Agnès de Franconie. Richide est la sœur de Conrad de Hohenstaufen, empereur germanique de 1138 à 1152.

453px-Markgraefin Agnes Gemahlin Leopolds III.

Agnès de Franconie, mère de Richide de Staufen

De cette seconde union naîtront notamment :

  • Guiscard, comte de Roucy
  • Hugues, seigneur de Thony et de Bois, marié à Eva de Courlandon
  • Clémence mariée à Renaud, seigneur de Rozoy-en-Thièrache, puis à Guermond de Châtillon, seigneur de Sevigny
  • Sara, mariée à Guy, seigneur de Soupir

Tombeau de Hugues CHOLET, comte de ROUCY

Tombeau (aujourd'hui disparu) de Hugues 1er de Roucy, dit Cholet,

dans l'église abbatiale de Saint-Thierry

 

Guiscard de Roucy

 Guiscard, de la maison de Montdidier, comte de Roucy de 1160 à 1180.

Fils de Hugues 1er, comte de Roucy, et de Richilde de Staufen.

En guerre contre l’archevêque de Reims, il ravage les terres de l’abbaye de Vauclerc (1159). Après quoi il part combattre les musulmans en Terre Sainte (1170).

Il épouse Elisabeth de Mareuil, dame de Neufchâtel-sur-Aisne, fille de Jean, vicomte de Mareuil, et veuve de Robert de Pierrepont, seigneur de Montaigu.

Parmi ses enfants : 

  • Raoul, comte de Roucy
  • Jean, qui deviendra comte de Roucy après son frère
  • Eustachie, comtesse de Roucy après ses frères
  • Ebles, chanoine de Reims 

  Raoul 1er de Roucy

Raoul, de la maison de Mondidier, comte de Roucy de 1180 à 1196, est le fils de Guiscard et d’Elisabeth de Mareuil.

Il épouse Isabeau ou Melisende de Coucy, fille de Raoul 1er, seigneur de Coucy, et d’Agnès de Hainaut.

Coucy Raoul-1er medium

Raoul 1er de Coucy,

père d'Isabeau de Coucy

De cette union nait une fille, nonne à Plesnoy.

 

Jean 1er de Roucy

Jean, de la maison de Montdidier, comte de Roucy de 1196 à 1200, est le fils de Guiscard et d’Elisabeth de Mareuil.

Il succède à son frère, mais meurt quatre ans plus tard. Son héritière est sa sœur Eustachie, mariée à Robert de Pierrepont, mais ils ne peuvent s’opposer aux ambitions d’Enguerrand III de Coucy, qui s’empare de Roucy en 1200, en épousant Béatrice de Vignory, veuve de Raoul 1er de Roucy,  mais doit le rétrocéder à Eustachie vers 1204.

 

Enguerrand III de Coucy

Enguerrand, seigneur de Coucy, de Condé, de La Fère, de Marle, de Crépy et de Vervins, est le fils aîné de Raoul 1er de Coucy et d’Alix, fille du comte Robert de Dreux.

36454 1491203521792 1285136348 31340352 6309570 n

Enguerrand III de Coucy

Il devient comte de Roucy, en 1200, en épousant Béatrice de Vignory, veuve de Jean 1er de Roucy.

Il prend part à la bataille de Bouvines (1214) et participe à la croisade contre les Albigeois.

Enguerrand III symbolise la lutte des grands féodaux contre la couronne pour préserver leur indépendance. Il est le plus prestigieux des seigneurs de Coucy et le plus puissant baron du royaume, d’où sa devise :

« Je ne suis roy, ne prince, ne comte aussy. Je suis le sire de Coucy. »

Pour montrer sa puissance il entreprend la construction de plusieurs châteaux forts dont celui de Coucy.

2012-11-11 071237

Sceau d'Enguerrand III

Son mariage avec Béatrice de Vignory ayant été annulé, il se remarie avec Mathilde de Saxe et de Bavière, veuve de Geoffroy III, comte du Perche. Mathilde est la fille d’Henri le Lion, duc de Bavière et de Saxe, et de Mathilde d’Angleterre, et la petite-fille d’Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre.

121

Mathilde de Saxe et de Bavière, seconde épouse d'Enguerrand III

et petite-fille de Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre.

En troisièmes noces, il épouse Marie de Montmirail et d’Oisy, fille de Jean, seigneur de Montmirail et de Condé. De ce dernier mariage sont issus notamment :

 

  • Marie de Coucy qui épousera le roi Alexandre II d’Ecosse, puis Jean d’Acre, fils de Jean de Brienne, roi de Jérusalem et empereur d’Orient
  • Raoul II de Coucy, mort lors de la septième croisade
  • Enguerrand IV de Coucy

Alexander II Alba i

Alexandre II d'Ecosse,

premier époux de Marie de Coucy

Enguerrand III de Coucy meurt en 1242, à Gercy (Aisne), tué par sa propre épée qui le transperce à la suite d’une chute de cheval.

 

XIIIème au XVème siècle

MAISON DE PIERREPONT

 

Eustachie de Roucy (1170-1221)

Fille de Guiscard de Roucy et d’Elisabeth de Mareuil. Sœur de Raoul 1er et de Jean 1er. Le premier mariage d’Enguerrand III de Coucy ayant été annulé, Eustachie prend possession du comté de Roucy, en tant qu’héritière de son frère Jean.

Elle épouse Robert 1er de Pierrepont.

 

Robert 1er de Pierrepont (1175-1209)

Fils d’Hugues, seigneur de Pierrepont et Vasnau, et de Clémence de Vitry.

Seigneur de Pierrepont, Robert devient comte de Roucy par son mariage avec Eustachie de Roucy.

 

Jean II de Pierrepont (1205-1251)

Fils de Robert 1er de Pierrepont et d’Eustachie de Roucy.

Jean II joint au comté de Roucy qu’il tient de sa mère, les terres de Pierrepont et Montaigu qu’il tient de son père et rachète à Enguerrand III de Coucy la terre de Sissonne.

Il épouse Isabeau, fille de Robert II, comte de Dreux, dont il se sépare 18 ans plus tard, pour infécondité.

2012-11-12 110741

Robert II, comte de Dreux, et père d'Isabeau

Jean II se remarie avec Jeanne, fille de Guillaume de Dampierre et de Marguerite, comtesse de Flandre, qu’il répudie pour la même raison.

2012-11-12 111541

Marguerite, comtesse de Flandre, et mère de Jeanne

Il se remarie avec Marie de Dammartin, dont il a deux enfants.

 

Jean III de Pierrepont

Fils de Jean II et de Marie de Dammartin.

Il succède à son père comme comte de Roucy (1251-1282). Il épouse Isabelle de Mercoeur dont il n’a qu’un enfant.

 

Jean IV de Pierrepont

Fils de Jean III de Pierrepont et d’Isabelle de Mercoeur.

Comte de Roucy (1282-1304), seigneur de Pierrepont, Montaigu, Nizy-le-Comte et autres terres. Il épouse Jeanne de Dreux, fille de Robert IV, comte de Dreux et de Braine, et de Béatrice, comtesse de Montfort-l’Amaury.

200px-Robert IV of Dreux

Robert IV, comte de Dreux et de Braine

 

Jean V de Pierrepont

Fils de Jean IV, seigneur de Pierrepont, et de Jeanne de Dreux, comtesse de Braine.

Comte de Roucy de 1304 à 1346, comte de Braine en 1325 et de Rochefort (en-Yvelines). Marié à Marguerite de Baumetz, dame de Mirebeau.

Jean V abandonne les armes de la maison de Pierrepont pour le lion d’azur sur un champ d’or.

img404

Ancien et nouveau blason de Jean V de Pierrepont

Il périt à la bataille de Crécy (1346), avec la majeure partie de la noblesse française et fut enterré dans l’église Saint-Ived de Braine.

Parmi ses enfants, Jean et Hugues furent successivement seigneurs de Pierrepont ; Simon eut le comté de Braine et reprit celui de Roucy après la mort de sa nièce Isabelle ; Jeanne fut alliée à Charles de Montmorency, grand pannetier et maréchal de France.

2012-11-14 063254

Détail du tombeau de

Charles de Montmorency, époux de Jeanne de Roucy-Pierrepont

 

Robert II de Pierrepont

Fils de Jean de Pierrepont et de Marguerite de Baumetz

Comte de Roucy de 1346 à 1364, grand maître des Eaux et forêts de France. Marié à Marie d’Enghien.

Fait prisonnier à la bataille de Poitiers (1356), il rachète sa liberté par une énorme rançon. Deux ans plus tard, trahi par son chambellan, il est fait prisonnier avec sa famille, par les Anglais qui s’emparent du château de Roucy. Libéré contre rançon, il se bat pour récupérer son château mais, grièvement blessé, il est à nouveau fait prisonnier. Pour le secourir, l’archevêque de Reims lève des troupes. Le château est finalement repris, après 28 jours de siège, et le chambellan écorché vif, à Laon.

 

Isabelle de Pierrepont

Robert II de Pierrepont et Marie d’Enghien n’ont qu’une fille, Isabelle, qui épouse contre l’avis de son père, Louis de Namur, fils de Jean 1er de Flandres et de Marie d’Artois. Dix ans plus tard, Isabelle veut casser son mariage et obtient du roi d’enlever à son mari, emprisonné, la jouissance de ses biens et la permission d’aliéner ses domaines. Louis d’Anjou, roi de Naples et frère du roi de France, les achète en 1370, moyennant 40 000 Fr. d’or, mais Simon, frère de Robert II de Pierrepont conteste cette aliénation.

 

Louis 1er de Naples

RTEmagicC 8cf0c43b91

Louis d'Anjou, roi de Naples

   

Duc d’Anjou, roi titulaire de Naples, de Sicile et de Jérusalem, empereur titulaire de Constantinople, comte de Provence et de Forcalquier.

fb0ab2e8df.jpg

Bonne de Luxembourg et Jean le Bon, parents de Louis 1er de Naples

(source : www.altesses.eu)

Fils du roi Jean le Bon et de Bonne de Luxembourg. Il épouse Marie de Blois-Châtillon, fille de Charles de Blois.

Louis Marie

Louis d'Anjou et Marie de Blois-Châtillon

Il achète le domaine de Roucy à Isabelle de Pierrepont en 1370.

 

Louis II d’Anjou

Roi titulaire de Naples, comte de Provence et duc d’Anjou. Roi de Sicile.

Fils de Louis 1er de Naples et de Marie de Blois-Châtillon. Il épouse Yolande d’Aragon qui sera l’un des principaux soutiens de Jeanne d’Arc.

Il hérite du domaine de Roucy en 1384

2012-11-14 081058

Louis II d'Anjou et Yolande d'Aragon

 

Simon de Pierrepont

Comte de Braine, et de Roucy de 1390 à 1393.

Fils de Jean V de Pierrepont, comte de Roucy, de Braine et de Rochefort (en-Yvelines), et de Marguerite de Baumetz, dame de Mirebeau.

Isabelle de Pierrepont avait vendu Roucy à Louis II d’Anjou en 1370, mais son oncle Simon de Pierrepont, comte de Braine, et frère de Robert II, a fait valoir son droit de forlignage et gagne son procès devant le parlement de Paris, en 1387, sous la condition de rembourser les sommes qui avaient été payées sur le prix d’acquisition. Il rentre dans ses droits en 1390.

Simon est l’un des plus importants personnages de son temps. Il est l’un des seigneurs donnés en otage pour le paiement de la rançon du roi Jean, en 1362, et l’un des ambassadeurs envoyé, en 1381, pour traiter la paix entre la France et l’Angleterre. 

Simon épouse Marie de Châtillon, fille de Hugues de Châtillon, seigneur de Rozoy, et de Marie de Clacy, vidamesse du Laonnois.

Il fut enterré, auprès de son épouse, dans l’église St-Ived de Braine.

St Yved Braine Simon de Roucy et Marie de Chatillon par Rog

Tombeau de Simon de Pierrepont et de Marie de Châtillon

par Roger de Gaignières

Parmi ses cinq enfants :

  • Hugues lui succéda
  • Jean devint évêque de Laon
  • Marguerite épousa Gaucher de Châtillon, seigneur de Nanteuil-la-Fosse, puis Robert de Coucy, seigneur de Pinon, et en dernier lieu Hugues, seigneur de Clacy 

Hugues II de Pierrepont

Comte de Roucy (1392-1395) et de Braine.

Fils de Simon de Pierrepont, comte de Braine et de Roucy, et de Marie de Châtillon. Il suit la carrière des armes et se distingue dans plusieurs combats livrés aux Anglais.

Il épouse Blanche de Coucy-Montmirail, dont il a sept enfants.

Hugues, comte de Roucy et de Braine, et Blanche de Coucy

Hugues II de Pierrepont et de Blanche de Coucy-Montmirail

Parmi ses enfants :

  • Jean lui succéda
  • Hugues eut en partage le domaine de Pierrepont
  • Jeanne fut d’abord alliée à Robert de Sarrebruck, puis à François d’Albret, seigneur de St-Bazille
  • Blanche de Roucy qui mourut sans héritier, avait épousé Louis de Bourbon, comte de Vendôme et Castres, qui remarié avec Jeanne de Laval, est l’ancêtre des rois de France de la branche des Bourbon. 

2012-11-14 135828

Louis 1er de Bourbon, époux de Blanche de Roucy, puis de Jeanne de Laval,

ancêtre de Henri IV

par Roger de Gaignières

Hugues II fut enterré, auprès de son épouse, dans l’église St-Yved de Braine.

St Yved Braine Hugues de Roucy et Blanche par Roger de Gaig

Tombeau de Hugues II de Pierrepont et de Blanche de Coucy-Montmirail

par Roger de Gaignières

 

Jean VI de Pierrepont

Fils de Hugues II et de Blanche de Coucy. Comte de Roucy et de Braine, à l’âge de 7 ans (1395-1415). A 10 ans, son oncle et tuteur, évêque de Laon, le marie à Bonne-Elizabeth de Marcoussis, fille de Jean de Montaigu, seigneur de Marcoussis.

10708

Jean de Montaigu, père de Bonne-Elizabeth de Marcoussis

Jean VI de Pierrepontl n’aura qu’un enfant, Jeanne, qui va porter les domaines de Roucy et de Braine dans la famille de Sarrebruck.

Il est tué, à l’âge de 27 ans, en commandant cent d’hommes d’armes à la bataille d’Azincourt.

 

Jeanne de Pierrepont (1404-1459)

Fille de Jean VI de Pierrepont et d’Elizabeth de Marcoussis.

La mort de son père, alors qu’elle est à peine âgée de 11 ans, la rend une des plus riches héritières du royaume. A la propriété des comtés de Roucy et de Braine, elle unit celles des terres de Pierrepont, Montaigu, Neufchâtel, Nizy-le-Comte et autres lieux. Parmi tous ses prétendants, c’est Robert de Sarrebruck, seigneur de Commercy, qui l’épouse, en 1417, malgré son jeune âge.

 

XVème – XVIème siècle

MAISON DE SARREBRUCK

 

Robert III de Sarrebruck

Robert 1er de Sarrebruck-Commercy est le fils d’Amé 1er de Sarrebruck, et de Marie de Châteauvillain, dame de Louvois. Damoiseau, chevalier et seigneur souverain de Commercy-Château-Haut, il prend le nom de Robert III, comte de Roucy et de Braine (1417-1460) après son mariage avec Jeanne de Pierrepont.

Il est un des plus hardis et aventureux capitaine de son époque et guerroie sans cesse, notamment contre Jean de Luxembourg. En 1432, il s’empare de Ligny-en-Barrois qu’il pille.

En 1439, Jeanne, son épouse, donne le comté de Roucy à Jean, son second fils, à la charge de prendre le nom et les armes de Roucy.

Robert III de Sarrebruck meurt en 1460, en laissant cinq enfants dont :

 

  •   Aymé ou Amédée eut en partage le comté de Braine avec Commercy et Pontarcy 
  • Jean fut comte de Roucy

  Jean VII de Sarrebruck

Fils de Robert III et de Jeanne de Pierrepont. Il devient Comte de Roucy (1460-1492), vidame du Laonnois

Jean de SARREBRUCHE, comte de Rouci. 4

Jean de Sarrebruck, comte de Roucy

Il prend le parti du duc de Bourgogne contre Louis XI qui le fait enfermer et menace de le supplicier. Il est libéré, en 1475, contre une rançon de 40 000 écus d’or. Il se retire alors des affaires publiques, mais sera élu député par la noblesse de Reims aux Etats de Tours en 1483.

2012-11-15 064945

Jean d'Orléans, père de Catherine d'Orléans

Marié à Catherine d’Orléans, fille de Jean d’Orléans, comte de Dunois, fils illégitime de Louis d’Orléans, duc d’Orléans, et de Marie d’Harcourt, Dame de Parthenay. Ils auront deux enfants, morts jeunes. Jean VII a par ailleurs un bâtard nommé Louis auquel il donne la terre de Sissonne.

Sa succession revint à son neveu, Robert de Sarrebruck.

 

Robert IV de Sarrebruck

Fils d’Aymé de Sarrebruck et de Guillemette de Luxembourg.

Comte de Roucy (1492-1504) et baron de Montmirail, il hérite du comté de Roucy de son oncle Jean VII de Sarrebruck.

Robert IV se distingue dans la guerre de Bourgogne en 1477, en s’emparant de plusieurs villes rebelles. On le voit, l’année suivante, combattre Maximilien d’Autriche, pénétrer de force dans la Haute Bourgogne, s’emparer de Rochefort et de Dôle qu’il rase, et mettre tout le pays sous l’obéissance du roi.

Il épouse Marie d’Amboise, sœur du cardinal d’Amboise.

2012-10-08 084823

Robert IV de Sarrebruck et Marie d'Amboise

Parmi ses enfants,

  •  Amé (Amédée) III  de Sarrebruck, comte de Braine, baron de Montmirail
  • Catherine de Sarrebruck de Roucy, comtesse de Roucy. Elle épousera Antoine de Roye, vicomte de Buzancy, seigneur de Muret, et lui portera Roucy
  • Guillemette épousera Robert III de La Marck, duc de Bouillon et maréchal de France et lui portera Neufchâtel et Montaigu. 

2012-10-10 082516

Robert III de La Marck, époux de Guillemette

 

XVIème siècle

MAISON DE ROYE

 

Catherine de Sarrebruck

Fille de Robert de Sarrebruck, comte de Roucy et de Braine, et de Marie d’Amboise, dame de Ricey. Elle hérite du comté de Roucy à la mort de son père en septembre 1504

En novembre 1505, Catherine de Sarrebruck épouse Antoine de Roye, seigneur de Roye, de Breteuil, de Muret et de Busancy

 

Antoine de Roye

Fils de Jean IV, seigneur de Roye, de Muret et de Buzancy, Chevalier de l’ordre du Roi, Chevalier de la Toison d’Or, et de Marguerite du Bois de Fiennes, dame de Barlin.

Seigneur de Roye, de Muret et de Buzancy, Antoine de Roye devient comte de Roucy, en 1505, par son mariage avec Catherine de Sarrebruck. Il est tué lors de la bataille de Marignan en 1515, et enterré à Muret.

 

Amédée de Sarrebruck

Fils de Robert IV de Sarrebruck, comte de Roucy (1515-1523) et baron de Montmirail et de Marie d’Amboise.

Amé ou Amédée, comte de Braine et de Roucy, vidame du Laonnois, seigneur de Montaigu, Neufchâtel, etc., suit comme ses ancêtres la carrière des armes. Il est avec son beau-frère, Antoine de Roye, à la bataille de Marignan, où François 1er l’arme chevalier de sa propre main. Il hérite du comté de Roucy à la mort d’Antoine de Roye, et devient gouverneur de l’Ile de France.

De sa femme Renée de La Marck (fille de Guillaume de La Marck, seigneur d’Aigremont et Montbazon, Chambellan du Roi, et de Renée du Fou), il a deux enfants morts avant lui.

En 1523, il meurt dans son hôtel de Roucy à Paris. En lui s’éteint la lignée des comtes de Roucy sortis de la maison de Sarrebruck. Elle a duré 110 ans.

 

Catherine de Sarrebruck

Toute la succession d’Amédée de Sarrebruck revient à ses sœurs en 1523. Elles en font partage au mois de novembre 1526. Catherine, qui est veuve d’Antoine de Roye, reçoit Roucy, Pierrepont, Nizy, Aulnois, Loisy, Briquenay, la moitié d’Aspremont, Coulommiers avec la vidamie du Laonnois. Elle décède en 1542. Des quatre enfants qu’elle a eus de son mari, trois sont morts avant elle ; toute sa succession revient au quatrième, Charles.

 

Charles 1er de Roye

Fils d’Antoine de Roye et de Catherine de Sarrebruck, il suit comme ses aïeux la carrière militaire et devient en 1542, par la mort de sa mère, comte de Roucy et de Braine, vicomte de Buzancy et Commercy, seigneur de Pierrepont et autres lieux, vidame du Laonnois, jusqu’à son décès en 1551.

Il avait épousé en 1528 Madeleine de Mailly, dame de Conti, fille de Ferry de Mailly et autres lieux.

Sa femme s’étant convertie à la religion réformée, y élève ses enfants. Cette famille devient alors l’un des plus fermes appuis du parti protestant.

Madeleine de Mailly ( - 1567) a

Madeleine de Mailly, épouse de Charles 1er de Roye

Ils eurent trois enfants dont :

  • Eléonore de Roye, dame de Roye, marquise de Conti, épouse en 1551, Louis de Bourbon-Condé, 1er prince de Condé, 1er duc d’Enghien, prince du sang de la maison de Bourbon
  • Charlotte de Roye, dame de Pierrepont, porte le comté de Roucy dans la maison de La Rochefoucauld par son mariage avec François III, comte de La Rochefoucauld. Il fut expressément convenu que les enfants qui pourraient naître de cette alliance porteraient le nom et les armes de Roye devant ceux de La Rochefoucauld.

6613a720a4

Louis de Bourbon-Condé et Eléonore de Roye

 

XVIème – XVIIIème siècle

MAISON DE LA ROCHEFOUCAULD

 

Charlotte de Roye (de La Rochefoucauld)

Fille de Charles 1er de Roye, comte de Roucy, et de Madeleine de Mailly, dame de Conti.

Charlotte de Roye, comtesse de Roucy, dame de Pierrepont hérite du comté de Roucy en 1551. En 1557, elle épouse François III comte de La Rochefoucauld, veuf de Sylvie Pic de La Mirandole, princesse de La Mirandole, petite fille du philosophe, et lui apporte le comté de Roucy.

img420.jpg

François III de La Rochefoucauld et Charlotte de Roye

(souvent confondue avec Sylvie Pic de La Mirandole)

Charlotte de Roye est la nièce de Coligny et la belle sœur du prince de Condé.

 

François III de La Rochefoucauld

Fils de François II de La Rochefoucauld, comte de La Rochefoucauld, et d’Anne de Polignac

Né en 1521, François III de La Rochefoucauld, prince de Marcillac, devient comte de Roucy (1557-1572) par son mariage avec Charlotte de Roye.

2012-10-17 065105

François II et Anne de Polignac, parents de François III de La Rochefoucauld

(XVI° siècle - Couvent des Cordeliers à Verteuil sur Charente)

Possédant plusieurs domaines, il porte ses préférences vers celui de Roucy et fait reconstruire complètement le château dans un style Renaissance.

Brillant homme de guerre, il est mêlé à toutes les affaires de son temps. Protestant, il prend le parti de la maison de Bourbon contre la maison de Lorraine. Il est à Jarnac lors de la bataille où son beau-frère, le prince de Condé, trouve la mort. Après le décès de son beau-frère, il s’attache au parti du roi de Navarre.

2012-10-15_080752.png

Louis de Bourbon-Condé, beau-frère de François III de La Rochefoucauld,

tué à la bataille de Jarnac.

Bien que François de La Rochefoucauld soit protestant, Charles IX qui l’apprécie essaye, en vain, de le sauver lors de la Saint-Barthélemy, le 25 août 1572.

Parmi ses six enfants, Josué et Charles, vont lui succéder comme comtes de Roucy.  

 

Josué de Roye de La Rochefoucauld

Fils de François III de La Rochefoucauld, prince de Marcillac, comte de Roucy, et de Charlotte de Roye, comtesse de Roucy, dame de Pierrepont.

Il succède à son père, en 1572, comme comte de Roucy, et comme lui suit la fortune du roi de Navarre. Cultivé, il parle bien latin et encore mieux italien. Il est tué à la bataille d’Arques en 1589.

N’ayant pas contracté de mariage, sa succession revient à son frère Charles.

 

Charles II de Roye de La Rochefoucauld

Frère de Josué, il hérite du comté de Roucy en 1589. Il est également vidame du Laonnois, baron de Verteuil et Montaigu, seigneur de Pierrepont, Nizy-le-Comte, etc.

Il épouse Claude de Gontaut-Biron, fille d’Armand de Gontaut, duc de Biron, dont il aura deux enfants :

  •  François qui héritera de ses domaines
  • Charlotte qui épousera Louis de Champagne, comte de La Suze  2012-10-17_074701.png

Armand de Gontaut, père de Claude de Gontaut-Biron

On ignore la date exacte de la mort de Charles II de Roye de La Rochefoucauld (vers 1605-1607).

 

François Ier de Roye de La Rochefoucauld

Né en 1603, il est le fils de Charles II et de Claude de Gontaut-Biron. Il devient comte de Roucy à la mort de son père vers 1605/1607. Il est également baron de Pierrepont, de Chef-Boutonne et de Blanzac, vidame de Laon.

Bien qu’il ait possédé le domaine de Roucy pendant près de soixante-treize ans, il est l’un des seigneurs les plus obscurs. Il décède en son château de Roucy le 3 janvier 1680.

Il avait épousé Julienne Catherine de La Tour d’Auvergne, sœur du célèbre Turenne, et fille de Henri de La Tour d’Auvergne, maréchal de France, duc de Bouillon, vicomte de Turenne, et d’Elisabeth d’Orange-Nassau, Parmi ses cinq enfants :

  • Frédéric-Charles lui succéda
  • Henri eut en partage la vidamie du Laonnois et fut tué au siège de Mouzon en 1653

img424.jpg

Les parents de Julienne Catherine de La Tour d'Auvergne,

250px-Henri_de_la_Tour_d-Auvergne-_Vicomte_de_Turenne_by_Ci.jpg

et son frère, plus connu sous le nom de Turenne, maréchal de France

 

Frédéric Charles de Roye de La Rochefoucauld

Né en 1632, il est le fils de François de La Rochefoucauld et de Julienne Catherine de La Tour d’Auvergne. Comte de Roucy (de 1680 à 1690), il est également seigneur de Pierrepont, Nizy, Aulnois, Loizy, et hérite du titre de vidame du Laonnois à la mort de son frère Henri  en 1653.

Il commande les armées françaises en qualité de lieutenant-général, puis, avec l’accord de Louis XIV, celles du roi du Danemark, en qualité de grand-maréchal et est fait chevalier de l’ordre de l’Eléphant.  

Protestant, il se rend en Angleterre après la révocation de l’édit de Nantes, bien que le roi lui eût accordé la permission de rester en France. Le roi Jacques II le nomme pair d’Irlande.

Il meurt à Bath où il s’est retiré, le 16 juin 1690.

Frédéric Charles avait épousé Elisabeth de Durfort, sa cousine, petite-fille de Henri de La Tour d’Auvergne et sœur de Jacques Henri de Durfort.

220px-Jacques_Henri_de_Durfort.jpg

Jacques Henri de Durfort, frère d'Elisabeth

Il en eut treize enfants, dont : 

  •  François lui succéda dans ses domaines 
  • Charlotte fut gouvernante du prince Guillaume et de la princesse Marie, enfants de Georges II, roi d’Angleterre 
  • Guy, vidame du Laonnois, fut tué au siège de Luxembourg, le 28 mai 1684 
  • Henriette épousa milord Strafford 
  • Charles, comte de Blanzac, vidame du Laonnois après son frère, fut colonel du régiment de Guyenne, puis lieutenant-général des armées et gouverneur de Bapeaume 
  • Louis, d’abord appelé le chevalier de Roucy, puis le marquis de Roye, fut lieutenant-général des galères de France 
  • Marthe et Isabelle furent abbesse de Saint-Pierre de Reims, et Marie, abbesse du Paraclet 
  • Barthélemi, appelé le marquis de La Rochefoucault, fut lieutenant-général des armées 
  • Eléonore Christine épousa Jérôme de Pontchartrain, ministre secrétaire d’Etat 
  • Frédéric Guillaume, qui avait suivi son père en Angleterre, devint pair d’Irlande sous le nom de lord Lisford. Rentré en France, en 1685, il abjura devant César d’Estrées, évêque de Laon. 

  François II de Roye de La Rochefoucauld

Né en 1660, François II, comte de Roucy (de 1690 à 1721), vidame du Laonnois, châtelain d’Aulnois, baron de Pierrepont, seigneur de Nizy et autres lieux, est le fils de Frédéric Charles de Roye de La Rochefoucauld et d’Elisabeth de Durfort. Il devient mestre de camp au régiment Cravatte, capitaine des gendarmes écossais, puis commandant de toute la gendarmerie de France, lieutenant-général des armées et gouverneur de Bapeaume. Il épouse Catherine Françoise d’Arpajon, héritière du duché pairie d’Arpajon, fille de Louis, duc d’Arpajon, et de Catherine Henriette d’Harcourt-Beauvron.

2012-11-17 083143

Louis d'Arpajon et Catherine Henriette d'Harcourt-Beauvron,

parents de Catherine Françoise d'Arpajon

Ils eurent cinq enfants dont :

  • François lui succéda 
  • Françoise Marguerite fut abbesse de Notre-Dame de Soissons 
  • Frédéric-Jérôme, connu sous le nom de cardinal de La Rochefoucault devint archevêque de Bourges. Envoyé à Rome, comme ambassadeur, le roi le nomma grand-aumônier de France.

2012-10-22 073943

Frédéric-Jérôme de La Rochefoucauld, archevêque de Bourges

 

François III de Roye de La Rochefoucauld

Né en 1689, François III, comte de Roucy (de 1721 à 1725), vidame du Laonnois, marquis de Séverac, seigneur de Pierrepont, Nizy-le-Comte, etc…, est le fils de François II de Roye de La Rochefoucauld, et de Catherine Françoise d’Arpajon. Il est plus connu sous le nom de comte de Roye.

Il commande le régiment de son nom et devient brigadier des armées et chevalier de Saint-Louis. En 1724, il vend sa charge de vidame du Laonnois. Il décède en 1725.

Sa femme, Marguerite Elisabeth Huguet de Semonville, fille d’un conseiller au Parlement de Paris, lui donna cinq enfants, parmi lesquels :

  •  Marthe Elisabeth de Roye de La Rochefoucauld, héritière du comté de Roucy épousa François de Béthune, et porta le domaine de Roucy dans la maison de Béthune-Charost
  •  Françoise Pauline de La Rochefoucauld, marquise de Séverac, épousa Louis Antoine Gontaut-Biron, duc de Biron, et fut guillotinée en 1794. 

  2012-11-17_090721.png

Louis Antoine de Gontaut-Biron,

époux de Françoise Pauline de La Rochefoucauld

François III mourut en 1725, dans sa 36ème année. En lui s’éteignirent les comtes de Roucy sortis de la maison de La Rochefoucauld, lesquels avaient possédé ce domaine pendant deux siècles.

 

Marthe Elisabeth de Roye de La Rochefoucauld

Née en 1720, fille de François III et de Marguerite Elisabeth Huguet de Semonville, elle hérite du domaine de Roucy, en 1725. Appelée Mademoiselle de Roucy jusqu’à son mariage, en 1737, avec François Joseph de Béthune à qui elle porte le domaine de Roucy. La même année, elle devient Dame du palais de la reine Marie Lesczynska, épouse de Louix XV.

 

XVIIIème siècle

MAISON DE BETHUNE

 

François Joseph de Béthune

Marthe Elisabeth de Roye de La Rochefoucauld, dame du palais de la reine, comtesse de Roye et de Roucy, baronne de Pierrepont et de Nizy, dame d’Aulnois, née en 1720, épouse François Joseph de Béthune en 1737, et lui apporte le Comté de Roucy.

François Joseph, descendant de l’illustre famille de Sully, est marquis d’Ancenis, puis duc de Charost, comte de Roucy du chef de son épouse, pair de France, capitaine des Gardes du Corps du Roi ; il est le fils de Paul François de Béthune, 4ème duc de Charost, et de Julie Christine Gorge d’Entraigues.

2012-11-18_130939.png

Sully, ancien ministre de Henri IV,

ancêtre de François Joseph de Béthune

François Joseph meurt en 1739, peu de temps après son mariage, âgé de 21 ans.

Il laisse deux enfants, une fille morte au berceau, et Armand Joseph qui lui succède.

 

Armand Joseph de Béthune

Armand Joseph de Béthune, né en 1728, est le fils de François Joseph de Béthune, duc de Charost, marquis d’Ancenis, pair de France, et de Marthe Elisabeth de Roye de La Rochefoucauld.

Armand Joseph, comte de Roucy (de 1739 à 1800), baron de Pierrepont et de Nizy-le-Comte, vidame de Laon, seigneur de Pontavert et autres lieux, devient également duc de Charost, pair de France, baron d’Ancenis, président de la noblesse aux Etats de Bretagne, lieutenant général pour le Roi de la province de Picardie, gouverneur de Calais et pays reconquis, maréchal des camps et armées de Sa Majesté, etc…

Armand II Joseph Béthune duc de Charost eArmand Joseph de Béthune, duc de Charost

Sa charité inépuisable lui vaut le titre de « père de l’humanité souffrante » et Louis XVI dit de lui «  Vous voyez ce petit homme d’une apparence si chétive, eh bien, il nourrit à lui seul une de mes provinces ». Il contribue au progrès dans l’agriculture, l’élevage et l’industrie, fait établir à ses frais des asiles, un hôpital militaire. Il abolit les droits seigneuriaux sur ses terres et s’élève dans ses écrits contre les privilèges de la noblesse.

En 1785, il entreprend de remanier  le château de Roucy, dans le style Louis XVI, mais la Révolution de 1789 interrompt les travaux.

Arrêté pendant la terreur, il reste six mois en prison. En 1799, il est nommé maire du Xème arrondissement de Paris. Son dévouement lui est fatal, il est atteint par la contagion en visitant des enfants malades de la petite vérole, et meurt, en 1800, laissant plusieurs ouvrages sur l’agriculture, l’économie rurale et les moyens d’améliorer le sort des pauvres.

De sa première femme, Louise Suzanne Edmée Martel, fille du comte de Fontaine-Bolbec, il avait eu deux enfants morts avant lui, dont Armand Louis François Edmé, condamné à mort par le tribunal révolutionnaire de Paris, après avoir mené une existence fort romanesque.

Armand Joseph de Béthune avait épousé en seconde noce Henriette du Bouchet de Sourches, qui hérita du domaine de Roucy. Mais en 1767, il avait vendu son titre de comte de Roucy à Jacques Henri Salomon Joseph de Roucy, seigneur de Manre, dit le comte de Roucy, maréchal de camp et colonel du régiment de cavalerie de la Reine, époux de Marie Perrine de Scépeaux, mais mort, sans postérité, en 1814.

C’est ainsi que s’éteint la lignée des comtes de Roucy


img416

 

 

Appendice :

 

XIXème et XXème siècles

LES DERNIERS POSSESSEURS DU DOMAINE DE ROUCY

 Sans le titre de comte

 

Henriette Adélaïde du Bouchet de Sourches de Tourzel

Fille de Louis François du Bouchet de Sourches, marquis de Sourches et de Tourzel, et de Louise Elisabeth de Croÿ, duchesse de Tourzel et dernière gouvernante des enfants de Louis XVI. 1rxhd5

Louise Elisabeth de Croÿ, avec le Dauphin en 1788,

par Elisabeth Vigée le Brun

Henriette Adélaïde devient duchesse de Charost par son mariage avec Armand Joseph de Béthune, en 1783.

Elle hérite du domaine de Roucy à la mort de son mari en 1800 et meurt sans postérité en 1837.

 

Joséphine Marie Madeleine du Bouchet de Sourches de Tourzel

Sœur aînée de la duchesse de Charost, Joséphine Marie Madeleine, hérite du domaine de Roucy, à la mort de sa sœur Henriette Adélaïde, en 1837.

Elle est comtesse de Sainte-Aldegonde par son mariage avec Louis Charles de Sainte-Aldegonde de Noircames, officier au régiment du Roi, chambellan de l’empereur d’Autriche de 1808 à 1810, lieutenant des gardes du corps du Roi, avec grade de colonel, en 1814, maréchal de camp en 1822, commandant de la compagnie de Croy en 1825, commandeur de la Légion d’honneur, chevalier de Saint-Louis.

Ils eurent trois enfants dont :

 

  • Albertine Constance Philippine Joséphine hérita du domaine de Roucy 
  • Antoinette Marie Gabrielle épousa Arthus Hugues Gabriel Thimoléon de Cossé-Brissac, Comte de Cossé

 

Joséphine Marie Madeleine du Bouchet de Sourches de Tourzel décède, en 1838, peu de temps après sa sœur dont elle avait hérité.

 

Charles Gédéon Théodore de Vassinhac d’Imécourt

Née en 1789, Albertine Constance Philippine Joséphine de Sainte Aldegonde, fille de Louis Charles de Sainte Aldegonde de Noircames  et de Joséphine Marie Madeleine du Bouchet de Sourches de Tourzel, épouse en 1808, Charles Gédéon Théodore de Vassinhac, comte puis marquis d’Imécourt, chevalier de la Légion d’honneur. Il est le fils de Marie Louis Charles de Vassinhac d’Imécourt, comte de Brandeville et de Loupy, premier lieutenant des gendarmes de la reine, major du corps de la gendarmerie, et de Charlotte Ferdinande de Chauvelin, dame de Madame Elisabeth.

Comtesse-d-Imecourt--nee-Philippine-de-SAINTE-ALDEGONDE-d.jpg

Albertine Constance Philippine Joséphine

de Sainte Aldegonde

Charles Gédéon devient lieutenant-colonel du corps royal d’état-major, sous-lieutenant de la première compagnie des mousquetaires de la garde du Roi en 1814, colonel d’état major attaché à la garde royale en 1815, député de la Meuse en 1824, gentilhomme honoraire de la chambre du Roi, pair de France en 1827.

En 1838, Albertine Constance de Sainte Aldegonde hérite du domaine de Roucy. Elle décède en 1843. Son mari lui survivra jusqu’en 1872. 

Parmi leur cinq enfants :

  • Charles Ferdinand Philippe de Vassinhac, vicomte d’Imécourt, sera attaché au ministère des affaires étrangères 
  • Charles Edmond Marie de Vassinhac, comte d’Imécourt, page du Roi, épouse Marie Elisabeth des Monstiers de Mérinville, fille de Auguste Stanislas Philibert des Monstiers de Mérinville, marquis de Mérinville, colonel de cavalerie, chevalier de la Légion d’honneur 
  • Charles Louis Xavier de Vassinhac d’Imécourt, héritera du domaine de Roucy 
  • Charlotte Henriette Louise Juliette de Vassinhac d’Imécourt, épousera Charles Louis François Marie de Béthune Sully, comte de Béthune Sully

  2012-10-28 063238 

Charles Edmond Marie, frère de

Charles Louis Xavier de Vassinhac d'Imécourt 

 

Charles Louis Xavier de Vassinhac d’Imécourt

Charles Louis Xavier de Vassinhac, comte Louis d’Imécourt est né à Paris en 1814. Il est le fils de Charles Gédéon Théodore de Vassinhac, marquis d’Imécourt, et d’Albertine Constance de Sainte Aldegonde de Noircames. Il hérite du domaine de Roucy au décès de sa mère, en 1843.

Membre du conseil général de l’Aisne, maire de Roucy, il se plait à résider une grande partie de l’année dans son château de Roucy dont il termine, en 1870 avec le concours de l’architecte Boeswilwald, la restauration commencée en 1785.

En 1847, il épouse Marie Louise Marguerite de Galliffet, fille d’Alexandre Justin Marie, marquis de Galliffet, prince de Martigues, et de Marie Victoire Auguste Baude de Vieuville. Elle est la sœur du général de Galliffet, surnommé « le massacreur de la Commune » qui fut ministre de la Guerre en 1899.

de GALLIFFET L'Illustration 3464. 17.07.1909.5

Le Général de Galliffet, frère de

Marie Louise Marguerite de Galliffet

Charles Louis Xavier et sa femme fondent, en 1861, un hospice à Roucy avec la dot de leur fille aînée décédée à l’âge de 9 ans.

Il meurt à Boulogne-sur-Mer en 1871 et sa femme à Paris en 1890.

Ils eurent trois enfants :

  • Marguerite Marie Louise Elise Anne de Vassinhac d’Imécourt, née le jour de Pâques 1851, morte au couvent du Sacré-Cœur à Paris  en 1859 
  • Olivier de Vassinhac d’Imécourt, vicomte d’Imécourt, lieutenant, mort en 1870 au camp de Châlons 
  • Marguerite Marie Madeleine Nativité de Vassinhac d’Imécourt qui hérita du domaine de Roucy

  Marguerite Marie Madeleine Nativité de Vassinhac d’Imécourt

Née à Paris en 1863, Marguerite Marie Madeleine Nativité de Vassinhac d’Imécourt est la fille de Charles Louis Xavier de Vassinhac, comte d’Imécourt, et de Marie Louise Marguerite de Galiffet.

Héritière du domaine de Roucy, en 1871, elle épouse en 1885 Victor Hugo Kraft Friedrich Wilhelm, prince de Hohenlohe-Oehringen, ancien major autrichien né à Mayence en 1861, deuxième fils de Félix Wilheim Ludwig Albrech Karl prince de Hohenlohe-Oehringen et d’Alexandrine, princesse de Hanau, comtesse de Schaumbourg.

En 1901 le divorce est prononcé par le tribunal de Laon et par l’église évangélique.

Marguerite Marie Madelaine Nativité se remarie, en 1901, à Jules Othon Richard baron de Wangenheim, chambellan et ancien grand sénéchal de Brunswick, ancien intendant général au théâtre ducal, fils d’Antoine Othon baron de Wangenheim, capitaine de cavalerie autrichien, et de Célestine Beesky de Jasnard-Szanto.

Elle décède à Brunswick en 1924.   

 

Gérard Henri comte Gaston de Néverlée

En 1908, Marguerite Marie Madeleine Nativité de Vassinhac d’Imécourt, baronne de Wangenheim, met en vente le domaine de Roucy. Il est acheté par Gérard Henri comte Gaston de Néverlée, fils de Jean Gaëtan Philippe comte de Néverlée, lieutenant de vaisseau, et de Nicole Marie Henriette Camille d’Audiffret-Pasquier

1823-1905-d-Audiffret---Pasquier-1a.jpg

Edmé Armand Gaston, duc d'Audiffret Pasquier,

membre de l'Académie française,

grand-père maternel de Gérard Henri Gaston de Néverlée

Gérard Henri épouse Madeleine Picot de Vaulogé, fille de Jacques René Picot de Vaulogé, dont il a deux enfants :

  • Geneviève de Néverlée
  • Bertrand de Néverlée 

Gérard Henri comte Gaston de Néverlée, lieutenant au 266ème régiment d’artillerie de campagne, est tué sur le Plateau de Craonne le 22 mai 1917, lors de l’offensive Nivelle, par éclats d’obus, en commandant un détachement d’observation. Décoré de la Croix de guerre avec palmes, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur en juillet 1920.

 

Geneviève et Bertrand de Néverlée

Geneviève de Néverlée, née en 1914, et Bertrand de Néverlée, né en 1916, héritent de leur père le domaine de Roucy.

Mais leur mère, Madeleine Picot de Vaulogé, se remarie en 1925 à Maurice Bruneteau, comte de Sainte-Suzanne et abandonne le château de Roucy qui, bien que peu endommagé pendant la guerre, fini sous la pioche des démolisseurs.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Regain - dans Histoire de Roucy
commenter cet article

commentaires

Agnès ROBERT 24/08/2014 19:30

Merci de tous ces renseignements. Comme c'est triste, cette fin du château de Roucy ! J'ai pour oncle "à la mode de Bretagne" Claude de Roucy, qui avait épousé Yvonne Le Noir de Becquincourt. Tous deux sont décédés. Je connais aussi très bien, c'est une amie de ma mère, la Vicomtesse Xavier Mayran de Chamisso, née Ghislaine de Roucy, de toute évidence, parente aussi de toute cette lignée. Encore merci. Ghislaine et Claude sont je crois cousin issu de germain.

huet 29/05/2014 11:37

J'aime bien sûr, puisque de bretonne à 99,99% je me retrouve avec toute l'aristocratie de France et d'Europe, dans ce cas j'ai Ermentrude de Roucy dans ma généalogie.

Le Regain 09/06/2014 15:39



Bonjour,


Je vous remercie de l’intérêt que vous avez porté à notre blog et plus particulièrement à l’article sur la généalogie des comtes de Roucy.


Si vous avez l’occasion de venir dans notre région, prévenez nous,  c’est avec grand plaisir que nous  ferons visiter notre village à une descendante d’Ermentrude de Roucy


Cordialement,


Jean-Marie LEJEUNE



Nous Sommes ...

  • : Le REGAIN
  • Le REGAIN
  • : Association loi 1901 -Sauvegarde du patrimoine local de ROUCY (02160)...
  • Contact

Ensemble pour....

 bandeau Gibeau moulin v3

Recherche

Rejoindre "le regain regards"

L'actualité du Regain