Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 13:08

L'Union 8 juillet 2014Soldats du 33e R.I. 

(Article paru dans L'Union de l'Aisne le mardi 8 juillet 2014)

 

Il portait le matricule 568. C’est le 4 août 1914, à l’âge de 21 ans, que Gustave Hollande a été mobilisé. Si à l’époque, il était élève à l’école normale, c’est sa descendance qui fait parler d’elle aujourd’hui. Gustave Hollande n’est autre que le grand-père de François. Ce dernier devrait marcher dans les traces de son aïeul, jeudi, à l’occasion de la 6e étape du Tour. Le président de la République pourrait profiter du passage de la course dans l’Aisne pour s’arrêter sur le Chemin des Dames, là où son grand-père a combattu.

Le soldat est arrivé sur le terrain en janvier 1915. Il a d’abord stationné avec son régiment entre Roucy et Berry-au-Bac. Roucy étant un village traversé cette semaine par le peloton. Il part ensuite pour Verdun avant d’être blessé fin avril et revenir à Roucy, le 14 juillet de la même année. Avec le 33e régiment d’infanterie, il repart ensuite à Verdun, où 1 500 soldats de son unité sont tués. Entre avril et juin 1916, il pose le pied à Vendresse, pour en septembre aller combattre dans la Somme. Gustave est promu sergent en février 1917.

  33e R.I.

Soldats du 33e R.I.

L’offensive Nivelle

Son régiment s’installe au sud du Chemin des Dames, en vue de l’offensive Nivelle. Le 5 avril, les positions sont prises entre Craonne et Craonnelle. Il aura fait partie de ces milliers de soldats montés au front face aux Allemands, lors de cette fameuse offensive qui fut un échec. Le grand-père du Président passe ensuite par les Flandres où il se distingue, et en novembre 1917, il est décoré de la Croix de guerre, étoile d’argent, avec citation. En 1918, Gustave Hollande revient sur le Chemin des Dames, participe à une contre-attaque au sud de Soissons et sera grièvement blessé en juin 1918 près de Chaudun. Il sera démobilisé en 1919, deviendra instituteur. Il décédera en 1984. « Il a vécu les pires horreurs de la Première Guerre, croisant sans le savoir une personnalité historique de poids », souligne Frank Viltart, chargé de mission pour le centenaire 14-18, au sein du conseil général de l’Aisne. Petit clin d’œil de l’histoire, Gustave Hollande avait été affecté à un régiment commandé par un certain capitaine Charles De Gaulle. Sans le savoir, le grand-père du chef de l’État aura croisé au cours de sa vie, deux futurs présidents de la Ve République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Regain - dans Histoire de Roucy
commenter cet article

commentaires

Peyraud 20/12/2015 19:09

Je viens de trouver la correspondance du curé Grèhan, en recherchant des informations sur les conditions dans lesquelles la marraine de mon père, Marguerite Lascoux, a recherché la sépulture de son fils tué à la MIette le 4 octobre 1915, a été hébergée à Roucy, elle parle dans ces lettres de M. le Curé de Roucy, et cite son nom dans une lettre du 20 juillet 1919. Elle écrivait à ma grand-mère, Louise Peyraud.
Si cela vous intéresse, je peux essayer de scanner les lettres dans lesquelles elle parle de Roucy et vous les envoyer.
Puis-je utiliser, dans l'article que je suis en train d'écrire pour le Bulletin des Amis du vieux Confolens, en Charente, quelques photos de Roucy ?

Nous Sommes ...

  • : Le REGAIN
  • Le REGAIN
  • : Association loi 1901 -Sauvegarde du patrimoine local de ROUCY (02160)...
  • Contact

Ensemble pour....

 bandeau Gibeau moulin v3

Recherche

Rejoindre "le regain regards"

L'actualité du Regain